Le SIAEP Nord-Ouest Charente réalise tous les ans des travaux de renouvellement de ses ouvrages de production et de distribution, des renouvellements de canalisation, des petites extensions de réseau et lutte contre la pollution au CVM (produit chimique de synthèse utilisé notamment dans la fabrication du PVC avant les années 80). Sur ces 4 dernières années (2017-2020), des travaux ont été effectués sur les différents secteurs du SIAEP Nord-Ouest Charente. La majorité des travaux effectués sont des renouvellements de canalisation et la réfection des ouvrages de production et de distribution.

Le territoire du SIAEP est découpé en 4 secteurs :
– Secteur Boixe : Ambérac, Anais, la Chapelle, Coulonges, Fouqueure, Montignac Charente, Saint-Amant-de-Boixe, Vars, Vervant, Vouharte, Xambes,
– Secteur Saint-Fraigne : Aigre, Barbezières, Bessé, Charmé, Ebréon, Les Gours, Ligné, Lupsault, Oradour, Ranville-reuillaud, Saint-Fraigne, Souvigné, Tusson, Verdille, Villejésus
– Secteur Villefagnan : Bernac, Brettes, La Chèvrerie, Courcôme, Empuré, La Faye, La Forêt de Tessé, Londigny, Longré, La Magdeleine, Paizay-Naudouin-Embourie, Raix, Saint-Martin du Clocher, Salles de Villefagnan, Theil-Rabier, Tuzie, Villefagnan, Villegats, Villiers le Roux
– Secteur Val de Roche : Barro, Condac, Ruffec, Verteuil-sur-Charente
Ces secteurs sont historiques, ils correspondent aux différents territoires issus de la fusion de plusieurs syndicats en janvier 2017 suite à l’application de la Loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République).

Depenses relatives aux travaux

Chaque année, le SIAEP Nord-Ouest Charente prévoit jusqu’à 1 550 000 € de travaux. Une partie de ces travaux peut ponctuellement bénéficier de subventions via des appels à projets. Pour les prochaines années à venir, des réhabilitations d’ouvrages sont prévues (réservoirs et station d’eau potable) ainsi que des réhabilitations de forages.

Crédit Photo Véolia

Le rendement des reseaux

Une analyse journalière des débits minimum enregistrés par les compteurs de sectorisation est réalisée afin de déterminer les zones de recherche de fuites. Les fuites peuvent être dues à des fissures de canalisation, de joints détériorés, … Le vieillissement du réseau est l’un des principaux facteurs de dégradation. Régulièrement, des réparations de fuites sont réalisées sur les conduites et les branchements.
Les campagnes de recherche de fuites permettent de maintenir le rendement du réseau, et donc d’éviter des pertes dans le milieu.
Le rendement hydraulique total de réseau du SIAEP Nord-Ouest Charente est de 77,9 % (2019). Il peut toutefois fluctuer localement, il varie de 69,9 % à 94,2 %. Cette variation de rendement peut être due à l’ancienneté des canalisations, au type de canalisations utilisées ou à la nature du terrain.

Il est réparti ainsi en fonction de chaque secteur :

69,9%

Secteur Boixe

79,6%

Secteur Saint-Fraigne

76,4%

Secteur Villefagnan

94,2%

Secteur Villefagnan

Le nombre de branchements actifs du SIAEP est de 12 645 pour environ 13 200 compteurs installés.